Qui doit changer d’assurance de prêt immobilier ?

assurés

La résiliation annuelle peut permettre de réduire le coût de l’assurance de prêt immobilier. Mais tous les profils ne vont pas en tirer les mêmes avantages.

Les jeunes emprunteurs avantagés

En 2017, l’univers de l’assurance et en particulier celui de l’assurance de prêt immobilier a été bousculé. Attendue depuis longtemps par les emprunteurs, la résiliation annuelle de l’assurance de prêt est enfin entrée en vigueur en février 2017.

Toutefois, les emprunteurs antérieurs ont dû attendre le 1er janvier 2018 pour en profiter. Cette résiliation annuelle est un apport législatif considérable pour les particuliers. En effet, grâce à l’amendement Bourquin il est possible de changer d’assurance de prêt chaque année. Il s’agit d’un avantage considérable car jusqu’alors ce changement pouvait intervenir uniquement dans un délai de 12 mois (loi Hamon).

Le changement d’assurance est intéressant car cette démarche peut permettre d’économiser jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Toutefois ce changement est intéressant pour certains profils emprunteurs. Pour d’autres, un changement de contrat ne sera pas nécessairement intéressant.  Tout d’abord il est bon de rappeler que les emprunteurs ont  le choix pour leur contrat entre l’assurance de leur banque (l’offre de groupe) et un assureur alternatif (délégation d’assurance).

« En pratique, une assurance de groupe se révèle plus onéreuse qu’une assurance en délégation. Sachant que l’assurance de prêt peut représenter jusqu’à 30 % d’un financement immobilier, le choix du contrat a toute son importance » explique le site https://www.finaprets.com/.

Changer de contrat le plus tôt possible

Pour les jeunes emprunteurs qui n’ont pas choisi la délégation, la résiliation annuelle peut être l’occasion de réduire le coût total de leur assurance. S’ils sont en bonne santé et ne fument pas, ils pourront même envisager de réduire de près de 50 % leur cotisation mensuelle. Les jeunes sont avantagés car ils présentent, a priori, moins de  risques d’avoir des soucis de santé. Mais les quadragénaires voire les quinquagénaires ne sont pas exclus. Si leur contrat est relativement jeune, la délégation d’assurance peut être intéressante. Car plus le contrat sera jeune, plus l’économie sera importante.

De même, si un contrat d’assurance a été souscrit avec des exclusions du fait d’une maladie de l’emprunteur, le changement peut être envisagé après la guérison. Pour cela, la nouvelle assurance va demander de nouveaux examens médicaux qui montreront la guérison de l’emprunteur. Sa prime pourra ainsi être révisée à la baisse ou ses garanties améliorées. La résiliation annuelle est donc bel et bien un avantage qui peut profiter à des milliers d’emprunteurs. Mais pour l’instant, les résultats ne montrent pas de précipitation…