Crédit à la consommation : le léger rebond du 3e trimestre 2020 a été insuffisant

Dans le contexte de la crise sanitaire et économique liée à la Covid-19, le secteur du crédit à la consommation a indéniablement été impacté. Bien que les financements aient connu une hausse de 2,6 % au 3e trimestre 2020, l’année entière a été synonyme de la plus grande baisse annuelle depuis la crise financière en 2008. Véritable tendance de fond impulsée par l’incertitude de la pandémie.

La baisse du crédit à la consommation en France

La pandémie mondiale a indéniablement impacté un grand nombre de secteurs et le crédit à la consommation n’a pas échappé à cette règle. Dans un contexte chargé d’incertitudes et de risques sanitaires, les financements ont considérablement chuté au cours des deux premiers trimestres de l’année 2020.

A lire également : Rachat de crédit : est-on obligé de changer de banque ?

Selon l’Association française des sociétés financières, le crédit renouvelable en ligne et les prêts personnels sont les plus prisés et ont été fortement impactés par la crise sanitaire. Ces deux formes de prêt à la consommation sont, en règle générale, particulièrement appréciées par les Français grâce à la liberté qu’ils offrent.

Inévitablement, les financements ont baissé au cours de l’année 2020 dans la mesure où nombreux sont ceux à avoir souhaité rester prudents. Les Français ont probablement préféré attendre l’accalmie afin de pouvoir contracter un crédit renouvelable en ligne pour concrétiser un projet personnel. Au total, les financements liés au crédit à la consommation représentent plus de 40 milliards d’euros, ce qui représente une baisse de plus de 10 % par rapport au pic record de 2008.

A lire également : Comment obtenir un crédit à la consommation ?

Le léger rebond de 2,6 % du 3e trimestre 2020

Malgré la baisse globale des financements liés à un crédit à la consommation, le 3e trimestre a connu un léger rebond. En effet, les financements ont connu une hausse de 2,6 %. Cette hausse est particulièrement portée par le prêt automobile et le crédit renouvelable. Bien que ce léger rebond se soit révélé insuffisant pour sauver l’année entière, cela permet d’envisager le rebond du crédit à la consommation au cours de l’année 2021.

Il est vrai qu’après une année chargée de restrictions, nombreux sont ceux à vouloir concrétiser un projet personnel grâce à la demande d’un crédit renouvelable ou d’un prêt personnel. Effectivement, la hausse du 3e trimestre 2020 laisse présager une année 2020 prometteuse. Les organismes de prêt espèrent que cette nouvelle année va renouer avec la croissance et que les financements de crédit à la consommation vont continuer leur ascension.

Crédit
Show Buttons
Hide Buttons