Comprendre tout le lexique autour de la mutuelle

Dans le milieu du remboursement médical, les mutuelles sont des incontournables. En effet, chargée de compléter le remboursement de la Sécurité Sociale, elles viennent prendre en charge partiellement, ou en totalité, des frais qui ne sont pas complètement, ou pas du tout, remboursé. Elles permettent, en somme, de fournir une couverture bien plus efficace concernant vos frais de santé.

Le cas des mutuelles

À l’instar des secteurs juridiques, scientifiques ou encore agricoles, les mutuelles de santés ont un vocabulaire qui leur est propre. Un vocabulaire précis sur des sujets qui le sont tout autant. Il est essentiel de comprendre un tel lexique afin de saisir, précisément, les implications d’un remboursement en particulier. En effet, ces mêmes termes vont vous guider et vous permettre de comprendre ce que votre contrat couvre exactement, et dans quelles proportions.

A lire en complément : Responsabilité civile pour les pharmaciens : le cadre légal

Le lexique d’une mutuelle de santé

Pour des raisons évidentes, nous n’allons pas aborder tous les termes que l’on peut retrouver dans une mutuelle de santé. Cependant, nous allons tout de même nous concentrer sur les termes les plus intéressants, ce qui revient le plus régulièrement, dans l’ordre alphabétique :

A lire en complément : Changer d’assurance emprunteur dans l’année qui suit la signature de l’offre de prêt

  • Une assurance maladie obligatoire : cette dernière concerne le remboursement complet, ou partiel, les frais médicaux qui sont issus d’une maternité, d’une maladie ou d’un accident.
  • Un ayant droit : ce terme définit les membres d’une famille qui profitent des prestations d’une mutuelle qui appartient à un autre membre de cette même famille. Les cas les plus classiques d’ayant droit sont le conjoint, le concubin ou encore les enfants.
  • La base de remboursement : il s’agit d’un tarif appliqué par l’assurance maladie obligatoire. Ce dernier fournit une base de calcul afin d’estimer les remboursements de divers actes médicaux.
  • La consultation médicale : terme terriblement simple, mais qu’il est toujours bon de rappeler. La consultation médicale est un acte effectué par un médecin, généraliste comme spécialiste, dans le but d’évaluer la santé d’un patient.
  • Le dépassement : le dépassement est plus souvent connu sous l’appellation de dépassement d’honoraires. Cela concerne les professionnels de santé dont le tarif est supérieur aux tarifs conventionnés fixés par la Sécurité Sociale, ce qui entraîne un coût supplémentaire qui n’est pas entièrement remboursé par le particulier.
  • Le médecin traitant : une fois adulte, à partir de ses 16 ans, pour un ayant-droit, un patient doit sélectionner un médecin bien spécifique. Ce médecin officiel est très important car son but premier est d’orienter son patient ainsi que suivre son parcours de soins coordonnés.
  • Le reste à charge : comme son nom l’indique, le reste à charge concerne un reste à payer pour l’assuré, suite au remboursement de la Sécurité Sociale et de sa mutuelle.
  • Une surcomplémentaire : il s’agit d’une complémentaire santé supplémentaire afin que les soins soient mieux remboursés.
  • Le ticket modérateur : ce dernier consiste en un reste à charge pour l’assuré suite au remboursement partiel de la Sécurité Sociale. Un ticket modérateur varie selon le remboursement fourni.
  • Le tiers payant : il s’agit d’un moyen qui permet à un patient de ne pas avancer des frais liés à des soins.

Avez ces quelques définitions, vous devriez avoir bien plus de facilité à vous retrouver dans les différents termes employés par les mutuelles de santé.

Assurance