Boostez vos avoirs retraite avec ces astuces inédites !

Qui n’a jamais rêvé de prendre sa retraite dans le confort et la sérénité financière ? Pourtant, nombreux sont ceux qui ne maximisent pas leurs avoirs de 2ème pilier. Dans cet article, découvrez des conseils pratiques pour doper votre épargne retraite. Accrochez-vous, on vous emmène loin des sentiers battus !

Choisissez le bon plan d’épargne retraite

Tous les plans d’épargne retraite ne se valent pas. Selon que vous êtes salarié du privé, fonctionnaire ou travailleur indépendant, les solutions varient. Faites donc le point sur les dispositifs auxquels vous êtes éligible avant de vous engager.

Lire également : Gagnez de l’argent en vendant sur internet vos bouteilles de vin d’exception

Par ailleurs, certains plans offrent plus d’avantages fiscaux que d’autres. Comparez donc les frais de gestion, les options de placements et la flexibilité aux différents moments de votre vie professionnelle. Un conseiller retraite indépendant peut vous accompagner pour déterminer la meilleure formule. 

Tirez parti des abondements de votre employeur

Certains employeurs proposent des abondements au 2ème pilier, c’est-à-dire qu’ils complètent vos versements personnels. Renseignez-vous sur ce qui est prévu dans votre convention collective ou auprès de votre service RH.

A voir aussi : Classement 2015 des fortunes mondiales : Bill Gates reste indéboulonnable

Ces abondements peuvent aller de 10 à 300 % de vos cotisations selon les entreprises ! Un vrai coup de pouce qui peut significativement booster vos avoirs. Pour en profiter pleinement, versez le montant maximum éligible à l’abondement chaque année. Pour vite retrouver vos avoirs, vous pouvez faire appel à des pros. Avec Swiss Serenity par exemple, vous bénéficierez d’un accompagnement sur mesure.

Optimisez vos versements volontaires

Au-delà des cotisations obligatoires, vous pouvez choisir d’alimenter votre épargne retraite par des versements facultatifs. C’est un excellent moyen de doper votre capital pour vos vieux jours.

Calculez combien vous pouvez raisonnablement mettre de côté par mois ou par an. Privilégiez les périodes où votre situation financière est plus confortable, comme après une augmentation ou un bonus.  Les versements réguliers sur le long terme sont les plus efficaces grâce aux intérêts composés.

Placez sur des supports performants

Vos avoirs de 2ème pilier sont généralement investis sur des fonds en euros, des obligations ou des actions. Selon l’option que vous choisissez, la performance variera.

Les fonds en euros offrent peu de rendement, mais aucun risque de perte en capital. De plus, les obligations et les actions sont plus risquées, mais potentiellement plus rémunératrices sur le long terme. Déterminez donc votre profil d’investisseur et répartissez vos avoirs en fonction de votre appétence au risque.

Faites fructifier par des rachats partiels

Il est possible dans certains cas de débloquer une partie de votre épargne retraite par des rachats anticipés, tout en continuant à alimenter votre plan. Cette somme peut alors être réinvestie dans des placements plus dynamiques.

Attention cependant à bien mesurer les incidences fiscales d’un rachat partiel. Et prévoyez suffisamment à l’avance la somme dont vous aurez besoin une fois à la retraite. Une étude approfondie s’impose avant de se lancer.

Prolongez l’effort après le départ à la retraite

Même après avoir fait valoir vos droits à la retraite, il est possible dans certains cas de poursuivre des versements. Cette astuce est surtout valable si vous disposez encore de revenus d’activité en tant que retraité actif.

Ces cotisations supplémentaires viendront alors encore augmenter votre pension mensuelle. Et les sommes investies continueront de fructifier pendant cette période. De quoi améliorer sensiblement votre niveau de vie une fois que vous cesserez toute activité professionnelle.

Finance