Tout savoir sur le prêt à taux zéro

Tout savoir sur le prêt à taux zéro

Comme l’indique son nom le PTZ ou prêt à taux zéro est un emprunt avec un taux d’intérêt de 0 %. Il a été créé par l’Etat français en 1995 et vise à faciliter l’acquisition d’une première résidence principale. Elle est applicable pour presque tous les citoyens sous des conditions d’éligibilité précises. Comment effectuer ou demander un prêt à taux zéro ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier et quelles sont les modalités de remboursement ? Dans les lignes qui suivent, vous sauriez absolument tout sur le prêt à taux zéro.

Le PTZ, comment ça fonctionne ?

Le prêt à taux zéro est bien sûr un emprunt dont on ne rembourse que le montant exact. On n’y applique ni le moindre taux d’intérêt ni les frais de dossiers. Il permet aux ménages à revenu modeste et intermédiaire d’acquérir sous conditions de ressources, leur première résidence principale. Son payement s’étend généralement sur une durée allant de 20 à 25 ans avec une période de différé de 5 à 15 ans au cours de laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur le PTZ. Cependant, le prêt à taux zéro ne finance pas entièrement l’achat d’une résidence. Il doit être complété par un ou plusieurs autres prêts dont il ne doit pas excéder le montant. Pour avoir une idée sur le montant approximatif de votre PTZ, il est recommandé de procéder à une simulation de pret a taux zero.

A lire également : Christine Lagarde sous le charme de la finance islamique

Quels sont les prêts ou financements cumulables avec le PTZ ?

Pour mener à bien votre projet immobilier, il est possible de cumuler votre prêt à taux zéro avec :

– un prêt Épargne logement

A lire également : Comment générer des revenus complémentaire en 2019

– un prêt d’Action logement

– un prêt d’accession sociale ou

– un prêt immobilier bancaire classique.

Par ailleurs, le prêt à taux zéro peut également être précédé des prêts aidés par votre collectivité territoriale, votre mutuelle, ou votre caisse de retraite complémentaire.

PTZ

Quelles sont les conditions d’éligibilité au PTZ ?

– Ne pas être propriétaire de votre résidence principale actuelle du moins depuis 2 ans.

– Le PTZ doit être relatif à un logement destiné à être votre résidence principale. Il ne s’applique pas aux logements destinés à la location ou au bail commercial.

– si vous envisagez de faire une demande de PTZ, vos revenus ne doivent pas dépasser certains plafonds de ressources annuelles. Ceci, bien sûr, en fonction du nombre approximatif de personnes appelées à habiter dans le logement que vous désirez acquérir et la zone géographique dans laquelle se situe le logement en question.

– Dans la mesure où votre future résidence est neuve ou à construire, elle peut être située dans n’importe quelle zone A, Abis, B1, B2, C

– Si par contre votre futur logement a déjà été habité, il doit être situé en zone B2 ou C. Néanmoins, le logement doit faire l’objet d’importants travaux de rénovation devant couvrir au minimum 25 % du coût total de l’opération à financer.

Quelles sont les exceptions aux conditions d’éligibilité du prêt à taux zéro ?

– Les personnes en situation de handicap témoignant de leur invalidité

– Les propriétaires détenant la seule nue-propriété ou le seul usufruit de leur résidence principale.

– Les personnes dont le logement a été rendu définitivement inhabitable en raison d’une catastrophe naturelle ou technologique, dans les deux ans suivant le sinistre.

Bon à savoir : le simple fait de réunir les conditions d’éligibilité ne suffit pas à avoir un accord de PTZ si votre solvabilité et vos garanties ne rassurent pas la banque.