Combien coûte un compte professionnel pour une PME ?

Les entreprises sont souvent tenues de disposer d’un compte bancaire professionnel. Cette obligation peut toutefois varier en fonction de la forme juridique de la société. Par exemple, les entrepreneurs individuels ne sont pas obligés d’ouvrir un compte professionnel ; ils peuvent se contenter d’un compte personnel. Les PME sont tenues à cette obligation qui demeure légale. Ouvrir un compte bancaire professionnel est l’un des meilleurs moyens de faciliter la comptabilité de l’entreprise. Avec un compte professionnel, l’entreprise peut bénéficier de certains services réservés aux professionnels. Mais l’ouverture d’un compte bancaire professionnel n’est pas gratuite. Faisons alors le tour du montant nécessaire pour l’ouverture de votre compte professionnel.

A découvrir également : Quelle banque en ligne pour remplacer ING ?

Quelle est l’utilité d’un compte professionnel pour une PME ?

Le compte bancaire professionnel est un compte dédié uniquement à l’activité financière de la société qui le détient. Ce type de compte simplifie énormément la gestion de la trésorerie. Le détenteur d’un compte professionnel pourra profiter des avantages ou services réservés aux professionnels. Vous pouvez ainsi bénéficier d’un contrat VAD avec votre banque ; ce type de contrat vous permet d’encaisser des paiements par carte bleue si vous êtes par exemple un commerçant. Avec un compte pro, vous pouvez améliorer votre politique salariale ; vous pouvez établir des solutions d’épargne salariale par exemple. Pour en apprendre plus sur ce point cliquez ici.

Avec un compte professionnel, vous vous facilitez les éventuelles opérations en cas de contrôle fiscal. De plus, disposer d’un compte vous donne une image beaucoup plus professionnelle auprès de votre clientèle. En effet, il peut vous arriver de rencontrer des clients ou des partenaires qui refusent totalement d’effectuer une opération ou un versement sur un compte outre qu’un compte professionnel.

A lire en complément : Services en ligne Banque Courtois : découvrez les fonctionnalités essentielles

Combien vous coûtera l’ouverture d’un compte professionnel ?

Il convient de préciser dès le départ que l’ouverture d’un compte bancaire professionnel coûte plus cher que celle d’un compte personnel. Toutefois, les tarifs appliqués par la banque peuvent être négociés ; de plus, ils sont variables selon l’institut financier. Le prix d’un compte bancaire professionnel contient certains frais que le client doit payer.

Les frais de tenue de compte

Il y a ainsi les frais de tenue de compte ; ils sont réclamés par la banque pour l’édition et l’émission des relevés ainsi que pour l’émission et l’envoi du chéquier. Ces frais s’élèvent à 24 euros par mois en moyenne.

La carte bancaire professionnelle

Vous pouvez également avoir besoin de la carte bancaire professionnelle. Celle-ci est payante et elle exige le plus souvent une cotisation qui peut aller de 42 euros à 140 euros par an voir plus.

Les commissions de découverts

Le prix d’un compte professionnel peut aussi varier en fonction des commissions de découverts. Ici, il y a la commission de mouvement qui est proportionnelle aux mouvements du débit de votre compte. Son pourcentage varie entre 0.05 et 0.20 du montant de l’ensemble des sommes débitées sur une période d’un mois. Il y a également la commission du plus fort découvert dont le montant varie suivant le niveau de l’autorisation de découverts que vous souhaitez avoir.

Les services en ligne

Des frais d’accès aux services en ligne sont également indispensables. Ils peuvent varier de 0 à 30 euros par mois, tout dépend de la banque.

Les frais du contrat VAD

Outre ces frais, d’autres frais peuvent être nécessaires si vous désirez profiter d’un contrat VAD ainsi qu’une solution monétique. Vous pouvez vous retrouver à devoir payer les frais de mise en service qui varient entre 100 et 300 euros. L’organisme financier exige un abonnement mensuel ; il est souvent de 10 à 30 euros par mois. Pour la commission sur les transactions, elle varie de 0.10 à 0.30 euro par transaction. La banque peut également exiger une commission sur les encaissements ; elle varie de 0.5 à 1.5 % par transaction.

Les frais mensuels associés à un compte professionnel

Dans la gestion d’un compte professionnel, vous devez prendre en considération les frais mensuels associés. Ces frais peuvent varier en fonction de différents services et options choisis par le client.

Vous devez mentionner les frais liés aux opérations courantes telles que les virements et prélèvements. Généralement, ces opérations sont facturées à l’unité ou bien incluses dans un forfait mensuel qui peut être proposé par la banque.

Certains établissements bancaires imposent des frais supplémentaires pour l’utilisation des facilités de découvert. Il s’agit ici d’une commission appliquée sur le montant du découvert autorisé et elle peut varier selon le niveau de dépassement consenti.

Si vous avez besoin d’encaisser des chèques régulièrement, veuillez noter qu’il y a généralement une tarification spécifique pour ce service. La banque peut demander une commission fixe ou bien un pourcentage basé sur le montant du chèque encaissé.

Vous devez vous pencher sur les éventuelles commissions prélevées lors des retraits effectués avec votre carte bancaire professionnelle. Certainement plus élevées que celles appliquées aux comptes personnels standardisés, elles peuvent représenter un coût non négligeable si vous effectuez fréquemment des retraits d’espèces.

Vous devez vous renseigner sur les frais de gestion du compte en ligne. La plupart des banques proposent désormais une interface en ligne pour la consultation et la gestion de votre compte professionnel. Cela peut entraîner des frais mensuels supplémentaires qui varient selon l’établissement.

Il est donc primordial de bien étudier les conditions tarifaires proposées par différentes banques avant d’ouvrir un compte professionnel. Il est recommandé de demander un devis détaillé afin d’avoir une vision claire des différents coûts associés à ce type de compte.

Ouvrir un compte professionnel implique certains frais mensuels incontournables tels que ceux liés aux opérations courantes et aux facilités de découvert. Vous devez également prendre en compte les encaissements de chèques et les retraits avec une carte bancaire professionnelle, ainsi que les éventuels frais de gestion du compte en ligne. Prendre le temps d’étudier ces éléments permettra aux PME et entrepreneurs individuels d’avoir une meilleure maîtrise financière dans leur activité commerciale au quotidien.

Les frais supplémentaires à prendre en compte pour un compte professionnel

Au-delà des frais mensuels réguliers, pensez à bien noter qu’en cas d’incident de paiement, tels qu’un chèque sans provision ou un prélèvement rejeté, certains établissements facturent des frais supplémentaires. Ils peuvent comprendre des pénalités financières ainsi que l’inscription du nom de votre entreprise sur une liste noire auprès des organismes bancaires.

Un autre élément majeur à prendre en considération sont les frais relatifs aux services complémentaires. Si vous souhaitez bénéficier par exemple d’une assistance juridique spécifique ou utiliser une solution logicielle dédiée à la comptabilité, cela peut entraîner des frais supplémentaires non négligeables.

N’oubliez pas d’examiner les frais de clôture de compte éventuels. Si vous décidez ultérieurement de changer d’établissement bancaire ou si votre entreprise cesse ses activités, il se peut que la banque exige le paiement d’une commission pour effectuer la clôture du compte professionnel.

Il est donc crucial d’avoir une vision globale des frais supplémentaires qui peuvent s’appliquer à l’utilisation d’un compte professionnel. Cela permettra aux PME et entrepreneurs individuels de prendre des décisions financières éclairées et de prévoir ces coûts dans leur planification budgétaire.

Banque