NFT : nouvelle crypto ?

Avec des ventes en hausse de 21 350 % de 2020 à 2021, les NFT sont devenus la nouvelle attraction de l’univers des cryptomonnaies. Vous vous demandez peut-être si les cryptomonnaies et les NFT ont un lien. Les jetons non-fongibles (non-fongible token en anglais, pour NFT) reposent en effet sur des technologies similaires à celles des cryptos. Dès lors, il est facile d’en conclure que les NFT sont les nouvelles cryptomonnaies ou les remplaçantes de ces dernières. Pourtant, du point de vue de leur fonctionnement et de leurs applications, il existe des différences majeures : non, les NFT ne sont pas de nouvelles crypto.

Comment fonctionnent les NFT et quelle est leur utilité ?

Dans la définition du sigle « NFT », l’expression « non-fongible » fait référence à la non-interchangeabilité des jetons. Cela implique que chaque NFT est entièrement unique, et est caractérisé par un code et des métadonnées qui les distinguent de tout autre NFT qui existe ou existera. Dans la même logique, un NFT ne peut pas être reproduit. Il peut seulement être vendu et ainsi changer de détenteur, en prenant la forme d’un actif numérique.

A lire également : Crypto : faites grandir votre communauté de holders

Comme l’indique le blog ActuCrypto.info, c’est ce qui explique que les NFT trouvent aujourd’hui de nombreuses applications dans le domaine de l’art. Les musiciens, artistes peintres et autres créateurs peuvent réaliser des œuvres et les vendre sans passer par une maison de disque ou une galerie, et ce, tout en sécurisant leur création.

différence crypto et NFT

A découvrir également : Le bitcoin : parlons-en

Un NFT est librement créé par une personne

Même si les NFT, au même titre que les cryptomonnaies, utilisent la technologie de la blockchain, les deux types d’actifs sont obtenus suivant des processus différents. Du côté des cryptomonnaies, les tokens sont automatiquement générés, à mesure que des transactions ont lieu sur le réseau d’une crypto. Les utilisateurs n’ont aucune influence directe sur le processus.

Au contraire, pour qu’un NFT soit créé, il faut qu’une personne décide d’octroyer des attributs d’identification et de propriété uniques à un objet numérisé : chanson, tweet, vidéo, carte d’un jeu play-to-earn, etc. Elle s’aide alors des outils proposés par les plateformes de vente de NFT (OpenSea, Binance NFT, SuperRare, etc.) pour encoder l’objet numérique et en faire un actif désormais échangeable (mais pas interchangeable). Dans la plupart des cas, les NFT sont valorisés en cryptomonnaie, en Ethereum surtout.

Un NFT n’est pas une devise

Autre différence phare entre NFT et crypto, les principes de valorisation. En tant que crypto-devise, une cryptomonnaie a un cours et une capitalisation. Ces deux facteurs dépendent du volume des transactions sur le marché, des prix spéculatifs auxquels les investisseurs sont prêts à acheter ou à vendre la crypto, etc.

Au contraire, le créateur d’un NFT en fixe le prix. Ce prix peut ensuite évoluer (à la hausse ou à la baisse) selon l’intérêt que suscite le jeton. C’est ce mécanisme qui a permis à des collections de NFT telles que Bored Ape Yacht Club, Stoner cats NFT ou encore Sorare de voir les prix de leurs jetons grimper en flèche depuis leur lancement.

Même si leurs applications diffèrent, les NFT et les cryptos ont en commun de bouleverser le fonctionnement traditionnel de plusieurs industries. Les uns comme les autres font également l’objet d’une adoption massive, signe d’un monde qui a soif d’innovations.

Crypto