L’investissement dans les fintechs au niveau mondial

fintechs

Le marché de la fintech est sûrement celui, dans l’univers de la banque et de l’assurance, qui possède le plus de potentiel, comme en témoignent les nombreux investissements qui sont effectués en direction de ce nouveau secteur d’activité. Alors qu’aux États-Unis et en Europe on constate une recrudescence des investissements vers les fintechs, c’est surtout en Asie que l’offre est en train d’atteindre des records, que ce soit vis-à-vis du nombre de structures créées mais également des montants d’investissements qui sont alloués à ces entreprises.

La Chine, 1er financeur de fintechs

En effet, la Chine peut désormais se vanter d’être devenue le premier investisseur au monde dans le secteur de la fintech, avec des dépenses qui ont dépassé le milliard de dollars rien que pour le troisième trimestre de l’année 2016. Pour l’Europe, le montant sur la même période est environ de 750 millions et de 900 millions de dollars aux États-Unis. Pour preuve, les dernières levées de fonds qui ont été réalisées par ces entreprises technologiques ont permis de lever au total 500 millions de dollars en Asie et les trois plus grosses levées de fonds de l’année ont été réalisées au sein de l’empire du Milieu. Il s’agit de l’entreprise Qufenqi avec une levée de 450 millions de dollars, de 51XinYongKa pour 320 millions de dollars et enfin de Firstp2p pour 90 millions de dollars. Par exemple, la société Qufenqi est une application mobile qui permet de mettre en place simplement et facilement un crédit express visant à donner la possibilité au consommateur de payer ses achats en petites mensualités.

Lire également : La bourse de Paris n'a pas été affectée par les attentats

Aussi, on constate une accélération croissante du marché en direction de l’Asie, où certaines start-ups sont très rapidement devenues des licornes, c’est-à-dire des entreprises qui ont dépassé le milliard de dollars de valorisation. Une véritable culture de l’investissement est en train de se mettre en place autour de ces start-ups nouvelle génération et les créateurs européens et américains commencent donc à se tourner de plus en plus vers les fonds investissements asiatiques afin de pouvoir développer leur projet. On estime que les investissements en direction des fintech devraient continuer à progresser au moins pendant plusieurs années avant de connaître un certain ralentissement qui correspondra à une phase de maturation du marché.

L’avenir passera par la technologie

Ce sont surtout les banques en ligne (voir ici pour plus d’informations sur ces nouveaux acteurs bancaires digitaux) qui sont les premières touchées par ce phénomène car l’essence de ces fintech est de proposer des services qui viennent directement concurrencer ceux proposés par les établissements en ligne mais dans une version beaucoup plus mobile, facile d’accès et adaptée aux problématiques des clients.

A découvrir également : Comment se procurer un terminal de paiement mobile ?

De plus, la prochaine innovation majeure qui devrait caractériser le marché bancaire en général sera incontestablement orientée vers l’intelligence artificielle mais également la technologie blockchain qui ne cesse de faire parler d’elle.

Les grands cabinets d’analyse démontrent en tout cas un véritable essor de la technologie en direction du monde de la banque et de l’assurance mais également du crédit, et si l’on en croit les experts dans ce domaine, on pourrait bien n’être qu’au début d’une profonde révolution qui va toucher non seulement les clients mais également les acteurs de ces univers dans leur manière de procéder mais aussi d’appréhender leur métier.