La fin d’une idée reçue : à qui s’adresse vraiment le rachat de crédit ?

Le rachat de crédits : qu’est-ce que c’est ?

Le rachat de crédit, ou regroupement de prêts, est une opération financière consistant à rassembler différents crédits en un seul prêt de substitution. Il ne faut donc pas le confondre avec la renégociation d’un prêt (généralement immobilier) auprès de sa banque ou même du rachat de cet unique prêt par une banque concurrente.

Cette technique financière a pour but la restructuration des dettes afin de faciliter la gestion du budget à plusieurs niveaux.

A lire en complément : Obtenez plusieurs réponses pour votre rachat de crédit

  1. Toutes les créances (crédit immobilier, à la consommation, prêt professionnel, dettes personnelles…) sont rassemblées en un seul prêt avec un seul taux.
  2. Il ne reste alors qu’une seule mensualité auprès d’un seul organisme financier qui se charge de payer les différents créanciers.
  3. Il est ainsi possible de réduire jusqu’à -60% les mensualités en jouant sur la durée du prêt en question. Il faudra néanmoins prendre garde au fait que l’allongement de la durée du prêt en augmente proportionnellement le coût global. La durée idéale doit donc tenir compte des capacités de remboursement du foyer, sans alourdir inutilement la charge globale de l’emprunt pour celui-ci. En revanche, en baissant les mensualités, le taux d’endettement du ménage diminue également et le reste à vivre augmente de nouveau. Les ménages au budget serré peuvent consacrer de nouveau cette somme dégagée à leurs autres charges, avec plus de sérénité, recommencer à épargner ou être de nouveau éligible à un crédit dont l’objectif leur tiendrait particulièrement à cœur. Toutefois, pour sortir de l’engrenage de l’accumulation des crédits, certains organismes spécialisés dans le rachat de crédit proposent d’intégrer au prêt de substitution l’octroi d’une trésorerie supplémentaire. Celle-ci n’est pas un nouvel emprunt, mais bien une somme mise à disposition qui n’affecte donc pas le taux d’endettement a posteriori.

Au-delà de deux crédits, le regroupement de prêts peut donc s’avérer une solution intéressante s’il est mis en place auprès d’un organisme spécialisé et fiable.

Qui peut prétendre au rachat de crédits ?

Comme pour tout emprunt, le profil idéal dépend de l’organisme finançant le projet. Néanmoins, le regroupement de crédits s’adapte à de très nombreux profils avec finalement peu de restrictions. On pourrait presque parler d’offres sur-mesure, a fortiori si le dossier est géré par un intermédiaire, comme un courtier.

A lire aussi : Quelles sont les avantages du rachat de crédit hypothécaire ?

Profil personnel de l’emprunteur.

Qu’il soit célibataire, pacsé, ou marié, avec ou sans enfants, propriétaire ou locataire, les solutions proposées dépendent de la situation personnelle de chaque.
Ce type de crédit est également ouvert aux personnes plus âgées comme les retraités. S’il n’existe pas de limite légale, nombre d’organismes bancaires considèrent qu’à 85 ans le prêt doit être remboursé.

Les SCI (Sociétés Civiles Immobilières) sont également éligibles au rachat de crédit immobilier. Dans ce cas, c’est la capacité d’emprunt de chaque associé majeur qui est étudiée par l’organisme prêteur.

Profil professionnel de l’emprunteur.

Le rachat de crédit s’adresse aux particuliers en activité (salariés, fonctionnaires, ou en profession libérale), ainsi qu’aux professionnels, et aux retraités.

Capacité d’endettement.

Contrairement aux idées reçues, le rachat de crédits n’est pas réservé aux personnes surendettées, loin de là. Ainsi les personnes fichées au FCC (Fichier Central des Chèques) ou au FICP (Fichier des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers) de la Banque de France ne sont pas éligibles au regroupement de crédits, a fortiori si elles font l’objet d’une procédure de rétablissement personnel ou d’un plan conventionnel de redressement, vu qu’il leur est alors interdit de contracter un prêt pendant la durée de la procédure.

Toutefois, ce fichage est d’une durée limitée à 5 ans, voire moins si la personne régularise sa situation et fait la demande d’annulation anticipée de son inscription au FICP.

Encore faut-il s’entendre sur la notion de surendettement. Celui-ci se produit lorsqu’il est devenu totalement impossible de rembourser ses créances. Il ne faut donc pas le confondre avec le « mal-endettement ».

Pour les personnes mal endettées, comme pour les personnes au taux d’endettement normal (la barre de l’endettement sein étant généralement fixée autour de 33% maximum par les organismes financiers), le rachat de crédit peut permettre de reprendre le contrôle de leur budget, de financer de nouveaux projets ou de bénéficier de taux plus intéressants, voire d’éviter de tomber dans le surendettement.