5 conseils pour réduire le coût d’un crédit immobilier

Avoir un prêt immobilier à moindre coût est très possible. Il suffit de prendre le temps de réfléchir.

1-Gardez un œil sur le TAEG et les frais

D’une manière générale le coût d’un projet dépend surtout du niveau du TAEG. Sur la base de ce taux effectif général que sont calculées les mensualités et la durée du prêt.

A lire en complément : Les pièges à éviter pour un prêt personnel rapide

Pour éviter des frais de dossier élevés, il doit être facile à monter.  L’emprunteur doit recourir au service d’un courtier qu’il peut payer directement. Moins de déplacements, moins de coût.

Le mieux est de recourir au prêt en ligne. C’est moins cher.

A découvrir également : Obtenir un prêt rapide, les différentes options qui s’offrent à vous !

2-Procédez au rachat de crédit

L’emprunteur peut réduire le coût d’un prêt en cours par le rachat de crédit. Il propose à une autre banque de racheter le prêt pour avoir un nouvel emprunt avec des taux plus bas que le précédent, et des mensualités allégées.

On peut procéder au rachat lorsque les conditions suivantes sont réunies ; taux sur le marché est inférieur de 0,50 points par rapport au taux de l’emprunt en cours : l’emprunteur est au 2/3 de son remboursement ; le capital restant du est au moins de 100 000 euros.

3-Sachez montrer patte blanche

Les banques sont disposées à réduire les coûts et à accepter des compromis au niveau des modalités qui génèrent des frais. A une condition ; l’emprunteur sait montrer patte blanche. Il présente un bon profil en ayant un compte bancaire sain et qui respire l’épargne. Il a un emploi sous CDI ou CDD renouvelable. Il présente un bon apport personnel.

Le demandeur de la profession libérale doit montrer un bilan positif des 3 dernières années.

4-Misez sur le cautionnement

Pour la réduction du coût d’un crédit immobilier, l’emprunteur doit privilégier le cautionnement. Moins couteux que l’hypothèque. Il a plusieurs formules ; société de cautionnement mutuel, caution mutuelle fonctionnaire caution solidaire d’un tiers. Le principe est la mutualisation des risques. La société de cautionnement prélève une marge sur le montant de la caution (entre 1% et 2,5% du montant du prêt). Elle verse le reste dans un fonds de garantie qui couvre le prêt.

Négociez les frais de notariat. Ils s’élèvent à environ 2% du prix du bien acheté dans le neuf et de 7% dans l’ancien. Il ne faut pas hésiter à marchander les frais de compromis de vente ou de promesse de vente.

Il faut négocier pour un taux fixe. Il est plus sécurisant.

5-Utilisez la délégation d’assurance

L’emprunteur peut utiliser la clause de transférabilité quand il souhaite vendre son bien pour  acheter un autre.

Cette disposition lui évite de payer les pénalités du remboursement anticipé qui représentent 3% du capital restant dû. Les conditions de remboursement sont inchangées.

L’assurance emprunteur est l’un des points les plus importants pour réduire le coût d’un prêt immobilier.

La loi Hamon appliquée en 2014, permet à l’emprunteur de se libérer de cette emprise bancaire. Il pourra recourir à la délégation d’assurance. Si l’emprunteur a déjà souscrit un contrat d’assurance auprès de son prêteur, il pourra le résilier au bout d’un an.

Pour réduire le coût d’un prêt, l’emprunteur doit faire appel à un guide du prêt immobilier qui lui propose un simulateur en ligne. Il aura tous les renseignements.

1- Comparez les offres de différents établissements bancaires

Le crédit immobilier est l’un des prêts les plus importants pour acquérir un bien immobilier. Le coût d’un tel projet peut s’avérer très élevé, c’est pourquoi il faut comparer différentes offres proposées par les organismes bancaires. Voici quelques astuces pour réduire le coût du crédit immobilier.

Il faut permettant à l’emprunteur de trouver la meilleure offre. L’utilisation des simulateurs gratuits facilite cette tâche, car elle permet aussi d’apporter certaine précision aux demandeurs sans se déplacer physiquement dans chaque agence.

Les frais annexés au crédit peuvent être négociables avec l’établissement financier qui propose son offre. Les taux doivent être étudiés avec attention ainsi que tous les frais liés au dossier (frais administratifs, assurance décès-invalidité obligatoire…). Certains éléments peuvent influencer favorablement ou défavorablement la recherche : durée du prêt (10 ans / 25 ans), montant du remboursement mensuel, taux fixe ou variable…

Le temps passé à comparer les différents montages de crédits et offres bancaires est une étape cruciale pour l’emprunteur qui voudra réduire le coût total de son prêt.

Lorsque l’emprunteur est déjà engagé dans un prêt immobilier, il peut opter pour le rachat de crédit. Cette pratique consiste en la souscription d’un nouveau contrat auprès d’une autre banque afin de payer le précédent avec des intérêts plus avantageux. Cette technique permet ainsi d’alléger les mensualités voire même diminuer les frais annexés aux remboursements. Cette opération ne sera envisageable que si plusieurs conditions sont respectées : tout d’abord, le taux sur le marché doit être inférieur d’au moins 0,50 point par rapport au taux initial du premier emprunt ; l’emprunteur doit avoir soldé au moins 66% du capital restant avant toute possibilité de cette démarche.

Sachez qu’il existe aussi des simulateurs gratuits en ligne tels que LesFurets.com ou Meilleurtaux.com pour réaliser des comparaisons rapides entre différentes offres et procédés proposés par les organismes spécialisés dans ce domaine.

Les emprunteurs doivent savoir qu’ils ont tout intérêt à présenter un profil financier sain et stable pour être considérés comme des clients potentiels de choix. Pour cela, il faut maîtriser les coûts liés au crédit immobilier : comparer différentes offres, opter pour la cautionnement au lieu de l’hypothèque classique… Le jeu en vaut largement la chandelle !

2Négociez les conditions de votre prêt avec votre banquier

Le crédit immobilier est un grand investissement qui doit être pris très au sérieux. Il peut s’avérer coûteux, mais heureusement il existe des astuces pour réduire le coût global de ce prêt. Parmi ces astuces, on retrouve la négociation des conditions du crédit avec son banquier.

2• Négociez les conditions de votre prêt avec votre banquier

Dans l’optique de diminuer les frais liés à un crédit immobilier, pensez à bien choisir sa propre banque plutôt qu’auprès d’un autre organisme spécialisé moins cher.

Il faut rappeler ici que toutes ces options doivent être discutées entre l’emprunteur et son conseiller financier avant toute signature définitive. Et plus il y aura de dialogue entre les deux parties concernées, plus cette opération sera fructueuse pour l’emprunteur.

En revanche, pensez à bien rappeler que la négociation ne fonctionnera qu’avec une caution financière à jour et un profil sain. La banque doit avoir confiance en son client avant d’accorder des conditions avantageuses. C’est pourquoi les emprunteurs doivent se montrer transparents et fournir tous les documents nécessaires pour mettre leur conseiller financier dans les meilleures dispositions possibles.

Il existe aussi des simulateurs gratuits tels que le site immobilier.meilleurtaux.com qui permettent de simuler différentes offres avec différents taux d’intérêt ou durées de remboursement afin de trouver la meilleure offre possible.

Pour réduire le coût total d’un crédit immobilier, il faut donc prendre le temps de bien étudier toutes les options qui s’offrent à soi, comparer différents montages financiers proposés par différents organismes spécialisés, mais aussi dialoguer avec son conseiller bancaire concernant ses conditions personnelles afin d’obtenir un prêt avantageux sur le long terme.

Crédit