Quels sont les dangers du Bitcoin ?

Depuis quelques années, le Bitcoin suscite un grand intérêt auprès des investisseurs de la crypto monnaie. En effet, le bitcoin apparaît comme l’une des crypto monnaies les plus utilisées et certainement, l’une des plus rentables également. Le nombre de ses investisseurs ne cesse donc d’augmenter. Si cela présente autant d’avantages, les risques ne sont cependant pas aussi à minimiser. Certaines règles méritent d’être bien connues avant de se lancer dans ce secteur afin d’éviter des surprises désagréables.

Encourage les transactions illicites

La principale caractéristique de cette monnaie virtuelle est qu’elle permet d’effectuer des transactions de façon anonyme. En effet, le Bitcoin fonctionne avec un système décentralisé, et grâce à des  clés de chiffrage qui nécessitent aucune identification.

A lire également : Bitcoin : le halving va-t-il lancer un grand cycle haussier ?

Cela veut dire donc que, deux personnes qui utilisent ce type de monnaie peuvent effectuer des transactions entre elles sans toutefois dévoiler leurs différentes identités. On comprend par-là que cette monnaie virtuelle prône pour des actes illicites à l’instar des transactions criminelles, le blanchiment d’argent et bien évidement la fraude fiscale.

Le Bitcoin : un investissement à risque pour les acteurs financiers

Au-delà du fait qu’il favorise les transactions illicites, investir dans  le Bitcoin présente de nombreux risques pour les acteurs financiers. Ces risques peuvent être observés au niveau de sa régulation, de la sécurité de stockage, la volatilité de son cours et son imprévisibilité.

A lire aussi : Les crypto monnaies prometteuses en 2018

Le risque juridique

Encore très peu connue par rapport à la monnaie classique, le Bitcoin est encore très peu encadrée par la législation. En effet, cette nouvelle monnaie présente des spécificités qui font en sorte que les pays qui ont essayé de réguler cette monnaie ont vu leur législation peu adaptée.

bitcoin

Risque lié à la sécurité du stockage

Le système du bit coin ne garantit pas la sécurité des coffres forts virtuels ou sont stockés les Bitcoins des investisseurs. À cet effet, en cas de cyber attaque, les utilisateurs de cette monnaie n’ont aucun moyen de recours à moins qu’ils aient souscrit à une assurance.

La volatilité

Le Bitcoin ne dispose pas d’organisme qui régule son cours. Ainsi, celui-ci suit la loi du marché et ne dépend à cet effet que de l’offre et de la demande. De plus, étant donné que le Bitcoin circule sur un circuit différent de celui des monnaies classiques, son cours est  globalement décoloré de celui des monnaies traditionnelles.

Son caractère imprévisible

En effet, la spéculation sur cette monnaie virtuelle n’est liée à aucune activité réelle, à cet effet, il devient donc très difficile d’anticiper les variations de son cours, faisant ainsi d’elle un produit d’investissement risqué.

Le Bitcoin : quel avenir ?

De nos jours, le système du Bitcoin présente encore de nombreux défauts, sans doute parce qu’il n’est pas encore vulgarisé comme la monnaie classique. Avec la vitesse à laquelle se développe l’univers du virtuel et surtout de la technologie, avec de petites améliorations sur la sécurité de ses coffres forts, la mise en place de véritables réglementations au sein des États et bien d’autres paramètres encore, le Bitcoin pourra finir par être la monnaie « à la mode ».

Crypto
Show Buttons
Hide Buttons