Propriétaire non occupant : comment protéger votre bien ?

Bien que facultative s’il ne s’agit pas d’une copropriété, l’assurance Propriétaire Non Occupant (PNO) est une forme de couverture recommandée si vous êtes propriétaire d’un logement en location ou vacant. En effet, l’assurance PNO est fortement conseillée, même si la loi ne l’impose pas systématiquement. Que couvre l’assurance PNO ? Pourquoi souscrire un contrat ?

Pourquoi souscrire une assurance Propriétaire Non Occupant pour votre logement ?

L’assurance PNO, comme son nom l’indique, est destinée aux propriétaires qui n’occupent pas eux-mêmes leur bien immobilier. De ce point de vue, vous vous demandez certainement pourquoi assurer un bien que vous n’occupez pas ou qui est mis en location, au bénéfice d’une tierce personne. Pourtant, tout bien immobilier, qu’il soit vide, loué ou occupé à titre gratuit, est exposé à des risques de sinistres.

A lire également : Crédit immobilier : les risques que couvrent les assurances

Entre un court-circuit provoquant un incendie et une canalisation en mauvais état, vous n’êtes pas à l’abri d’un danger. Compte tenu de cela, il est recommandé de souscrire une assurance PNO, par exemple en cliquant ici pour protéger votre bien immobilier. Depuis la loi Alur de 2015, vous êtes seulement tenu de contracter une assurance PNO si vous êtes propriétaire d’un bien en copropriété. Toutefois, cela reste fortement recommandé, quelle que soit votre situation.

S’il s’agit d’un bien mis en location, l’assurance du locataire couvre rarement tous les dommages qui peuvent survenir. L’assurance Propriétaire Non Occupant vient donc compléter l’assurance du locataire et renforcer la protection du bien immobilier. Mieux, il est des cas où l’assurance du locataire ne peut jouer. Suite à un dégât des eaux dans une location meublée par exemple, ce n’est pas l’assurance du locataire qui couvrira la réfection des murs ou du plafond.

Lire également : Quelles garanties pour une assurance prêt immobilier ?

Pour les compagnies d’assurance, les travaux d’embellissement et certains détails de construction ont été effectués par le propriétaire bailleur. Par conséquent, en cas de dommage ne relevant pas de la responsabilité du locataire, l’assurance du propriétaire doit le prendre en charge.

Propriétaire non occupant, assurance PNO

Quelles garanties sont proposées par les assurances PNO ?

En absence d’une assurance propriétaire non occupant, la réparation du préjudice matériel et/ou corporel causé par votre bien, serait entièrement à votre charge, dès lors que votre responsabilité en tant que propriétaire est prouvée. Pour éviter cela, il suffit de souscrire une assurance PNO qui, soit dit en passant, propose des garanties équivalentes à celle d’une assurance habitation traditionnelle.

Dans un contrat d’assurance Propriétaire Non Occupant, figurent les garanties de base contre l’incendie, le vol, le dégât des eaux, le vandalisme, le bris de glace, etc. En cas de location meublée, vous pouvez, via cette assurance, prétendre à une indemnisation des aménagements immobiliers, des dommages électriques et ceux affectant les biens mobiliers.

Elle intègre également une garantie responsabilité civile du propriétaire, dans l’éventualité d’un préjudice causé au locataire ou à un tiers et relevant de votre responsabilité. Par ailleurs, les garanties optionnelles sont aussi envisageables dans le cadre de cette assurance non obligatoire : garantie de vices de construction, garanties loyers impayés, garantie contre les troubles de jouissance, etc.

Si vous souhaitez protéger correctement votre bien immobilier, il est donc fortement recommandé de souscrire une assurance PNO.

Assurance