Les risques à prendre en compte lors de l’investissement dans des placements sûrs et rentables

La question à se poser au préalable est de savoir s’il existe un placement sans aucun risque. Pour cette préoccupation, les experts vous répondront toujours non. On parle souvent de placements sûrs lorsque les risques sont très minimes comparés à d’autres. Il existe donc des points faibles, mais généralement mineurs.

Les risques liés aux marchés

Les risques concernant le marché englobent toutes les situations économiques ou d’autres événements pouvant fortement influencer le marcher. On retrouve premièrement les risques relatifs aux fluctuations du prix des actions. Ces derniers peuvent perdre de valeurs à cause d’événements géopolitiques internationaux, comme l’entrée en guerre de deux grands états. Ensuite, on a le risque de taux d’intérêt qui inclut plus les placements par emprunt.

A découvrir également : Investir sur les ETF en 2021

Les risques liés aux concentrations

Certains investisseurs concentrent leurs investissements dans un seul secteur d’activité ou dans une bonne région. C’est une technique d’investissement assez dangereux, car ici, rien n’est complètement sûr. Le secteur sur lequel vous comptez le plus peut bien subir une baisse de performance. En diversifiant vos placements, vous minimisez l’impact d’un événement sur vos placements. Les investissements doivent varier non seulement selon le secteur d’activité, mais aussi en fonction de la région.

Les risques liés aux crédits

Ces risques sont souvent liés aux structures privées ou aux organismes étatiques qui se retrouvent dans l’impossibilité de tenir leurs engagements. Il peut arriver que ces sociétés aient du mal à rembourser le capital ou à verser les intérêts, bien que le taux soit fixe. C’est un problème plus récurrent dans les placements par emprunt. Vérifier souvent la côte de crédit avant d’investir auprès d’une structure et dans n’importe quel secteur.

Lire également : Christine Lagarde sous le charme de la finance islamique

Les risques relatifs à l’inflation

L’inflation est liée aux faits que votre pouvoir d’achat baisse alors que la valeur des placements est restée le même. En effet, suite à différents évènements sur le marché, une somme peut ne plus permettre de souscrire à un service ou d’acheter un produit alors que cela était largement suffisant. Si vous aviez par exemple des projets à long terme, le capital normalement prévu pourrait ne plus suffire. C’est un risque qui affecte le plus les placements par emprunt et les placements d’argent. Ceux qui investissent dans les actions sont plus ou moins protégés.

Les risques relatifs à la perte d’emploi

Personne n’est à l’abri d’une perte emploi. Or, une telle situation peut fortement impacter votre niveau de vie et par ricochet votre placement. Si un investisseur perd sa source de revenus du jour au lendemain, il doit bien pouvoir subvenir à ses besoins ou rembourser les crédits. La seule solution dans ce cas, peut être finalement de sacrifier l’investissement en cours. Non seulement vous vendez avant même d’atteindre votre objectif, mais vous pourriez être obligés de liquider votre placement à un prix très bas.

Les risques liés à la nationalisation

Ce risque est plus courant dans les pays instables ou encore en plein développement. Dans ces pays, l’État peut décider du jour au lendemain de nationaliser toutes les structures privées. Ainsi, les entreprises du secteur privé deviennent des sociétés d’État. Quel que soit l’accord trouvé, le risque que les revenus de ces structures baissent est énorme. Si la stratégie d’investissement de votre banque est plus tournée vers l’un de ces pays, il y a de fortes chances qu’elle ait du mal à reverser les intérêts et le capital.

Les risques relatifs aux changes

Les placements ne se font pas toujours dans un seul pays ou au sein d’une communauté utilisant les mêmes monnaies. Pour rapatrier les intérêts et les capitaux, il faut parfois passer d’une monnaie à une autre. Lorsqu’après l’investissement, la valeur d’une monnaie change par rapport à une autre, vous risquez de perdre beaucoup. C’est souvent une situation courant dans les placements sans risques en devise étrangère.

Les risques de contreparties

Le risque de contreparties est relatif aux contractants. Ces derniers peuvent se retrouver dans l’impossibilité de respecter leurs engagements. Même les banques et les compagnies d’assurances peuvent se retrouver dans une telle posture. Ce sont rarement les cas d’insolvabilité et de faillites qui sont recensés.

Finance