Investir dans la pierre papier pour un complément de retraite ?

Pour une bonne préparation de la retraite, l’investissement dans l’immobilier est une bonne solution. Toutefois, l’achat d’un logement ne constitue pas la seule option. Ainsi, vous avez la possibilité d’acquérir des parts d’immeubles ou des parcs immobiliers. C’est ce qui est communément appelé « pierre papier ». L’investissement dans l’immobilier permet de compléter la pension retraite de manière appréciable.

La pierre papier : qu’est-ce que c’est ?

L’achat et la vente de logements entre particuliers ne sont pas les seuls déterminants du marché immobilier. En effet, il y a la « pierre papier » qui est un produit financier qui contient des participations dans l’immobilier locatif. Les particuliers ont accès à trois catégories de produits de ce type.

A voir aussi : Comment calculer la décote retraite fonctionnaire ?

La Société civile de placement immobilier (SCPI)

La SCPI est une société investissant essentiellement et directement dans des logements et des bureaux. Cette modalité de placement immobilier a vu le jour dans les années 1970 et reste très connue. La pierre papier ou SCPI a totalisé 55,4 milliards d’euros actifs vers la fin de l’année 2018.

L’Organisme de placement collectif en immobilier (OPCI)

La version de l’OPCI accessible à tous est l’OPCI Grand Public. C’est un produit financier combinant des placements immobiliers et des placements en actions et titres divers. Les organismes doivent posséder un minimum de 60% d’actifs immobiliers avec au moins 51 % directement. Toutefois, l’investissement sur les marchés financiers peut également être possible. L’OPCI Grand Public a vu le jour en 2008 et connait depuis un succès croissant au fil des années.

A lire aussi : Quel type de contrat pour un retraité ?

La Société civile immobilière Assurance à capital variable immobilier (SCI ACAVI)

La SCI ACAVI ne bénéficie pas de la possibilité d’investissement dans des titres immobiliers.

Dans le cadre des opérations immobilières de particulier à particulier, la SCI est la plus connue, notamment dans l’organisation de l’indivision d’une maison familiale ou encore dans l’achat d’une résidence de vacances à plusieurs. La SCI peut aussi servir d’outil financier professionnel dans l’organisation d’un portefeuille immobilier dont les parts peuvent être achetées via un contrat d’assurance-vie. Dans ce cas précis, il s’agit d’une SCI ACAVI.

Pourquoi acheter des produits financiers immobiliers pierre papier ?

Dans le cas où vous vous intéressez à l’immobilier dans le but de percevoir des revenus mais pas pour la constitution d’un patrimoine, acheter des parts dans des fonds immobiliers représente une alternative intéressante. Les deux stratégies sont compatibles et la diversification de l’épargne pour la retraite est souhaitable.

Limiter et mutualiser les risques de la pierre papier

Il existe des parts d’organismes de placement immobilier dont l’accès est possible à partir de quelques centaines d’euros. Ainsi, vous avez la possibilité de mesurer votre investissement selon vos liquidités sans que vous vous embarquiez dans l’achat d’un logement. L’investissement dans la pierre papier offre des bénéfices de rendements de l’immobilier tout en diminuant les risques de nombreuses façons.

En effet, il vous est possible de bénéficier d’un gain de temps et d’une fiabilité grâce à l’attribution du portefeuille à des professionnels. La mutualisation des risques ente plusieurs types d’actifs immobiliers. En effet, les fonds pratiquent une politique d’investissement équilibrée.

Engendrer un capital et un revenu

Vous percevez un revenu généré par les fonds et correspondant à la hauteur de l’investissement. La distribution des loyers obtenus par le fond engendre ce revenu. En outre, vous avez la possibilité de jouir d’avantages fiscaux dans le cas des SCPI. Vos liquidités disponibles ne constituent pas une limite à l’investissement dans ces fonds. En effet, l’emprunt pour l’achat des parts de SCPI est possible.

Vous pouvez préparer votre retraite grâce à des investissements de placement à long terme. Vos épargnes seront multipliées, et dans le cas où vous empruntez, vous pourrez monter un capital qui, plus tard pourra être affilié dans le cadre de vos projets. Vous pourrez également combler vos revenus une fois votre activité professionnelle s’arrête.

Placement pierre papier : comment choisir ?

C’est le contenu du portefeuille de placement qui distingue la SCPI de l’OPCI et de la SCI. La SCPI concerne uniquement les biens immobiliers, tandis que la SCI ACAVI intègre des biens immobiliers ou des investissements immobiliers indirects. En effet, les parts d’une SCI ACAVI s’obtiennent seulement dans le cadre de contrats d’assurance-vie. En ce qui concerne l’OPCI, c’est un mélange de biens immobiliers, d’investissements immobiliers indirects et de placement sur les marchés financiers et de liquidités.

Dans le cas où vous voulez vous contenir à l’immobilier, il est recommandé de vous tourner vers la SCPI ou la SCI ACAVI. Quant à l’OPCI, elle vous permet de posséder des actifs plus variés et plus liquides. Vous avez la possibilité de les revendre dans le cas où vous voulez récupérer votre investissement.

Perspective de rendement et risque : comment mesurer ?

L’OPCI et la SCPI affichent des risques qui diffèrent peu. Toutefois, il faut savoir que les SCPI s’avèrent plus sensibles à vicissitudes immobilières car elles sont entièrement dépendantes du marché. La SCPI est un fond distribuant des revenus qui est conseillé pour un investisseur cherchant des compléments de revenus immédiats en se composant un capital immobilier en même temps.

Elles sont également hermétiques au risque boursier, contrairement aux OPCI dont une part des actifs est investie en bourse. Pour les investisseurs qui souhaitent varier et valoriser un capital sur le long terme, l’OPCI est conseillé. Le marché de l’immobilier est varié et il existe de nombreuses manières de composer un portefeuille de valeurs immobilières tel que les valeurs mobilières.

Comment calculer le besoin de liquidité et vérifier les frais ?

Concernant la liquidité, l’OPCI présente certains avantages, notamment la facilité d’achat et de vente des parts. L’achat des parts de SCPI n’est pas toujours possible. La société qui gère la SCPI doit émettre des parts ou les porteurs doivent revendre. Un délai de plusieurs mois doit aussi être observé afin de revendre. Quant à l’OPCI, l’acquisition des parts se fait quand vous le souhaitez et le délai ne dépasse pas 2 mois en général. En outre, il vous est possible d’acheter des parts d’OPCI à partir de quelques centaines d’euros tandis que les parts de SCPI ne sont accessibles qu’à partir de 1 000 euros.

Retraite