Qui est exonéré de la taxe d’habitation en 2020 ?

Il est prévu d’abolir la taxe sur le logement, pourquoi ai-je reçu un avis d’impôt sur le logement en 2020 ?

L’ abolition de la taxe sur le logement est progressive ; un ajustement progressif est introduit en tenant compte du revenu fiscal de référence des contribuables : 30% en 2018 ; 65% en 2019 ; 100% en 2020. Cette réforme devrait permettre à environ 80 % des ménages d’être exonérés de la taxe sur le logement en 2020.

Les autres contribuables ne seront entièrement exonérés qu’en 2023 ; ils bénéficieront à leur tour d’un remboursement progressif comme suit : 30 % en 2021 ; 65 % en 2022 ; 100 % en 2023.

A voir aussi : Comment sont imposés les revenus d'une SCI ?

Ma fille qui fait partie de ma maison fiscale est étudiante et locataire de son appartement aux fins de ses études. Est-elle redevable de la taxe sur le logement ?

Seules les résidences universitaires gérées par le CROUS et les organismes qui subordonnent l’accès au logement à des conditions financières et d’occupation semblables à celles du CROUS.

Les loyers autres que ceux-ci entrent dans le champ d’application de la taxe sur le logement et les étudiants sont donc responsables s’ils occupent la propriété le 1er janvier de l’année.

A lire aussi : Comment obtenir une deuxième hypothèque ?

À partir de quelle date d’occupation de ma résidence principale, suis-je redevable de la taxe sur le logement ?

La taxe sur le logement est imposée pour le compte des personnes qui ont la disposition de locaux imposables le 1er janvier de l’année et est déterminée pour l’année entière en fonction des faits qui existaient le 1er janvier de l’année d’imposition.

J’ ai signé mon bail le 27 décembre 2019 et j’ai déménagé à ma résidence principale jusqu’au 3 janvier 2020 parce que j’ai dû y travailler. Suis-je redevable de la taxe sur le logement ?

Les locaux doivent être munis d’un mobilier suffisant pour permettre le logement. Ainsi, les locaux destinés à l’habitation lorsqu’ils sont inoccupés et vides de meubles au 1er janvier de l’année ne sont pas soumis à la taxe sur le logement.

Je bénéficie d’une exonération de la taxe sur le logement, mais dois-je payer la contribution à l’audiovisuel public ?

D’une manière générale, un alignement du relief de des contributions au secteur audiovisuel public avec celles de la taxe sur le logement sont prévues. Toutefois, les personnes qui bénéficient du plafond de revenu de leur impôt sur le logement demeurent redevables de la cotisation même si, après application du plafond, elles sont entièrement déduites de leur cotisation fiscale au logement.