Business man

Rachat de crédit : 1 foyer sur 2 concerné

C’est une statistique peu rassurante mais à la fois compréhensible, un ménage sur deux ayant des crédits avoue supporter des charges de prêts lourdes selon l’observatoire des ménages de la Banque de France. Un constat qui fait état de la situation des foyers Français et de leur relation avec le crédit.

Le rachat de prêts avec un peu de hauteur

On parle régulièrement de la baisse des mensualités, de la possibilité de mieux rembourser ses dettes ou encore de la simplicité que procure le rachat de crédits aux ménages mais on prend rarement de la hauteur pour comprendre la situation des ménages qui ont recours à ce financement. La plus haute institution tricolore, la Banque de France, réalise régulièrement un sondage auprès des Français détenant de crédits et la dernière étude révèle que pratiquement un Français sur deux supporte des charges lourdes mais continue d’y faire face.

Sur simple lecture de ce constat, rien n’est alarmant de prime abord mais en regardant de plus près la vie des foyers, on comprend que le moindre imprévu peut entrainer une situation de surendettement. Recourir au rachat de prêts une fois les imprévus passés ne sert plus à grand-chose car bien souvent il est trop tard. Il y a donc une notion d’anticipation pour les emprunteurs concernés et il faut donc saisir l’opportunité au bon moment.

Anticiper avec le rachat de crédits

L’anticipation est le maître mot dans la gestion de ses crédits car une lourde dépense imprévue peut vite compromettre la pérennité financière d’un ménage. Le rachat de crédit permet justement de prendre les devants et de réduire le montant de la mensualité jusque -60% (une réduction liée en partie à l’allongement de la durée de remboursement, ce qui peut entrainer une majoration du coût total du crédit). Il faut donc débuter ses démarches rapidement pour obtenir un premier avis de faisabilité et pouvoir comparer la situation actuelle avec celle proposée dans le cadre du regroupement des crédits.

La force de cette opération réside dans la capacité à pouvoir s’adapter à la situation de l’emprunteur, ce qui apporte plus de marge de manœuvre au ménage dans sa gestion des mensualités et un plan de remboursement parfaitement adapté aux capacités financières réelles. Il s’agit avant de tout de rembourser une échéance adaptée à ses capacités actuelles et non pas celles lors de la souscription des crédits. Chaque situation évolue et nécessite des réajustements, pour cela, il y a le rachat de prêts.