Investissement immobilier : quels moyens de financements faut-il privilégier ?

Investissement immobilier : quels moyens de financements faut-il privilégier ?

Que ce soit l’achat d’une nouvelle résidence, la construction d’un nouveau logement, la réhabilitation, ou le placement locatif, toutes les formes d’investissement immobilier ont besoin d’un capital de départ pour pouvoir démarrer. Le choix de financement est primordial puisqu’il déterminera l’avenir du projet. Mais entre les offres des banques, les apports personnels et les aides particulières, il est souvent difficile de trouver la bonne formule.

Associer apport personnel et crédit immobilier : c’est possible

Souvent, les investisseurs hésitent entre leur patrimoine personnel et l’éventualité de recourir à un prêt immobilier. Mais parfois, les apports personnels ne suffisent pas à financer un projet et pourraient constituer un frein si le propriétaire n’arrive pas à les compléter. Les acquéreurs dans le cas d’un achat d’un logement ou d’un terrain comme ceux proposés sur http://www.terresdaunis.com sauront alors qu’ils n’ont pas besoin de choisir entre les deux formules. Ces dernières peuvent, en effet, être combinées. Les banques recommandent même une mise de fonds initiale pour que leur futur client bénéficie de meilleures conditions dans le cadre d’un crédit immobilier.

L’indice de participation sera de 10 % quand on parle d’apport personnel. Ces fonds s’apparenteront à un gage de sécurité aussi bien pour les professionnels que pour les investisseurs. Pour ceux qui désirent connaître les moyens pour constituer une épargne personnelle, les enseignes conseillent différentes options. Les détenteurs de compte CEL (Compte épargne logement) et PEL (Plan épargne logement) peuvent, par exemple, recourir à ces formes d’économies pour obtenir un prêt avantageux pour un achat immobilier. Ceux qui ont récemment hérité de leur proche ou qui disposent de gains exceptionnels sont également de bons profils et auront une marge de manœuvre considérable. Enfin, pour les salariés, l’apport proviendra de l’épargne salariale. Le futur bénéficiaire du crédit devra quand même s’assurer de la participation de son entreprise.

Les différentes formules particulières de prêt immobilier

C’est souvent parce qu’on veut acquérir une nouvelle maison ou effectuer des travaux de construction qu’on souhaite bénéficier d’un financement. Il y a bien sûr les contrats de crédits immobiliers classiques, mais le futur emprunteur peut aussi opter pour une forme de prêt plus adaptée.

Le prêt destiné aux fonctionnaires

Il s’agit d’un type de prêt personnalisé spécialement conçu pour les agents des collectivités, de la fonction publique ou autre institution étatique qui vérifient les critères proposés par les banques.

Le PTZ (prêt à taux zéro renforcé)

Cette formule est surtout recommandée aux ménages qui souhaitent investir dans le neuf, mais qui ne sont pas les propriétaires de leur résidence principale actuelle. L’enseigne prendra en charge une partie de la somme lors de l’achat.

Le prêt action logement

Ce type de crédit immobilier sera plus adapté aux besoins des salariés. Si l’entreprise détient un compte chez la CIL (Comité interprofessionnel du logement), les employés pourront bénéficier d’un financement partiel. Toutefois, il faudra aussi revoir les conditions de majoration, les plafonds de ressources ou autres critères émis par les banques.

Les prêts des collectivités locales et ceux des caisses de retraite

Les premiers sont une formule assez particulière. Mais certaines enseignes la privilégient en fonction de l’emplacement géographique du bien. Les seconds sont assez rares, mais si l’investisseur dispose d’une caisse de retraite complémentaire ou d’une mutuelle, c’est aussi une manière efficace d’obtenir un financement plus avantageux.

Les formes classiques de crédit existantes

Généralement, les banques proposent à leur client deux types de mode de financement. Le crédit peut donc être amortissable ou in fine. La différence réside au niveau de la période de remboursement et du calcul des intérêts. Le taux pourra également être fixe ou variable selon les besoins du bénéficiaire. Pour plus de détails, les intéressés pourront s’informer auprès de leurs enseignes ou accéder aux plateformes professionnelles en ligne.