Crédit immobilier 2017 : confirmation de la hausse des taux

Crédit immobilier 2017 : confirmation de la hausse des taux

L’investissement immobilier est un secteur qui compte de plus en plus d’acteurs chaque année. Cette tendance a été notamment encouragée par les nombreuses facilitations qui ont été mises en place. Les investisseurs ont en effet bénéficié de dispositifs d’aide, ainsi que d’autres coups de pouce comme la baisse du taux d’intérêt en matière de crédit immobilier. On a effectivement remarqué une descente de ce taux depuis environ deux ans maintenant. Toutefois, une hausse pointe le bout de son nez depuis quelques mois. Cette augmentation tend à se confirmer cette année. Qu’en est-il ?

Pourquoi recourir au crédit immobilier en 2017 ?

2017 est l’année des investissements immobiliers. En effet, grâce à la reconduction de certains dispositifs d’État et autres aides au financement (loi Pinel, Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique…), les placements dans le secteur sont en bonne voie de se multiplier pour cette nouvelle année. Bon nombre d’investisseurs ont recours au crédit immobilier pour financer leurs projets. Ces derniers peuvent être de diverses natures.

On peut notamment citer l’acquisition d’un bien immobilier, la construction d’une maison ou l’achat d’un bâtiment en VEFA (Vente en état de futur achèvement), et aussi, les travaux de rénovation de la maison. Afin d’explorer les différentes possibilités à leur portée (montant disponible, délai de remboursement, taux d’intérêt…), les investisseurs ont tout intérêt à opter pour la consultation d’un simulateur crédit immobilier.

Un petit tour d’horizon sur cette hausse

En observant les taux d’intérêt appliqués en matière de prêt immobilier depuis ces trois derniers mois, c’est-à-dire les mois de décembre 2016, janvier 2017 et février 2017, la hausse ne dépasse pas en général 1 point. Toutefois, il est à noter que l’augmentation touche toutes les catégories de crédit. Ces catégories sont définies en fonction de la durée du remboursement du prêt. Ainsi, on peut déceler 3 types de prêts immobiliers, qui sont :

  • les prêts sur 15 ans,
  • les crédits à rembourser sur 20 ans,
  • les prêts immobiliers à amortir sur 25 ans.

Cependant, on peut remarquer que les crédits dont le remboursement est établi sur 25 ans ont subi une plus grande hausse (environ 0,16 %) que ceux à rembourser sur 15 ans et 20 ans (augmentation de 0,15 %). Cette observation a été notamment faite entre le mois de novembre 2016 et le mois de février 2017.

Une timide augmentation du taux

En raison de cette croissance de mois d’un point du taux d’intérêt du crédit immobilier, on peut ainsi parler d’une hausse timide. Timide, car il n’impacte pas encore de manière évidente sur le marché des investissements immobiliers. Les porteurs de projet multiplient effectivement leurs placements. Cette situation a certainement pour but de profiter de cette légère augmentation, avant que cette dernière ne devienne importante. Il faut particulièrement savoir que le taux d’intérêt est bien parti pour s’accroître encore et encore. Par ailleurs, les banques, elles n’ont pas vraiment leurs tarifs (frais dossiers et autres charges liées à la demande de crédit immobilier) dans le but de continuer à fidéliser leurs clients.