5 conseils pour réduire le coût d’un crédit immobilier

5 conseils pour réduire le coût d’un crédit immobilier

Avoir un prêt immobilier à moindre coût est très possible. Il suffit de prendre le temps de réfléchir.

1-Gardez un œil sur le TAEG et les frais

D’une manière générale le coût d’un projet dépend surtout du niveau du TAEG. Sur la base de ce taux effectif général que sont calculées les mensualités et la durée du prêt.

Pour éviter des frais de dossier élevés, il doit être facile à monter.  L’emprunteur doit recourir au service d’un courtier qu’il peut payer directement. Moins de déplacements, moins de coût.

Le mieux est de recourir au prêt en ligne. C’est moins cher.

2-Procédez au rachat de crédit

L’emprunteur peut réduire le coût d’un prêt en cours par le rachat de crédit. Il propose à une autre banque de racheter le prêt pour avoir un nouvel emprunt avec des taux plus bas que le précédent, et des mensualités allégées.

On peut procéder au rachat lorsque les conditions suivantes sont réunies ; taux sur le marché est inférieur de 0,50 points par rapport au taux de l’emprunt en cours : l’emprunteur est au 2/3 de son remboursement ; le capital restant du est au moins de 100 000 euros.

3-Sachez montrer patte blanche

Les banques sont disposées à réduire les coûts et à accepter des compromis au niveau des modalités qui génèrent des frais. A une condition ; l’emprunteur sait montrer patte blanche. Il présente un bon profil en ayant un compte bancaire sain et qui respire l’épargne. Il a un emploi sous CDI ou CDD renouvelable. Il présente un bon apport personnel.

Le demandeur de la profession libérale doit montrer un bilan positif des 3 dernières années.

4-Misez sur le cautionnement

Pour la réduction du coût d’un crédit immobilier, l’emprunteur doit privilégier le cautionnement. Moins couteux que l’hypothèque. Il a plusieurs formules ; société de cautionnement mutuel, caution mutuelle fonctionnaire caution solidaire d’un tiers. Le principe est la mutualisation des risques. La société de cautionnement prélève une marge sur le montant de la caution (entre 1% et 2,5% du montant du prêt). Elle verse le reste dans un fonds de garantie qui couvre le prêt.

Négociez les frais de notariat. Ils s’élèvent à environ 2% du prix du bien acheté dans le neuf et de 7% dans l’ancien. Il ne faut pas hésiter à marchander les frais de compromis de vente ou de promesse de vente.

Il faut négocier pour un taux fixe. Il est plus sécurisant.

5-Utilisez la délégation d’assurance

L’emprunteur peut utiliser la clause de transférabilité quand il souhaite vendre son bien pour  acheter un autre.

Cette disposition lui évite de payer les pénalités du remboursement anticipé qui représentent 3% du capital restant dû. Les conditions de remboursement sont inchangées.

L’assurance emprunteur est l’un des points les plus importants pour réduire le coût d’un prêt immobilier.

La loi Hamon appliquée en 2014, permet à l’emprunteur de se libérer de cette emprise bancaire. Il pourra recourir à la délégation d’assurance. Si l’emprunteur a déjà souscrit un contrat d’assurance auprès de son prêteur, il pourra le résilier au bout d’un an.

Pour réduire le coût d’un prêt, l’emprunteur doit faire appel à un guide du prêt immobilier qui lui propose un simulateur en ligne. Il aura tous les renseignements.